« Faire entendre sa voix grâce au blog », tel était le thème de l’une des icônes de la sphère du blogging ivoirien :  Yehni Djidji , speaker au bootcamp de sélection de sheisthecode promo2. Et c’était ce jeudi 31 août 2017 à l’ESATIC.

 

De son vrai nom  Kacou Fonou N’Guessan Rosine  épouse Ano, la bloggeuse littéraire Yehni Djidji était l’une des invités de marque de ce premier jour du bootcamp de  sélection pour la 2ème promotion 2017 de sheisthecode.. Elle est l’initiatrice de’’ livresque ‘’ , agence et évènement  littéraire Ivoirien qui a chaque session se voit honoré par la présence  d’écrivains de marque . C’est un échange merveilleux entre l’artiste et ses lecteurs. Mais pour en arriver à là , Elle a dû passer par des péripéties de la vie.

Une passionnée anonyme

Écrivant depuis bien longtemps déjà, Yehni rêvait de se faire connaître au monde entier par ses écrits. En 2007 , elle découvre le net par ricochet le blogging. La technologie est ainsi devenue une locomotive de son engagement . Elle crée son blog , un blog généraliste qui fait de la satire à travers lequel , elle devient la voix des sans voix . Ce sont des écrits  sur les faits de société et sur des sujets très pertinents comme les embouteillages. Rien ne prédestinait Yehni à devenir l’un des blogueurs les plus en vogue de la Côte d’ Ivoire. Mais Yehni a fait preuve d’endurance pendant bien longtemps, ne lâchant rien jusqu’à ce fameux concours.

De l’anonymat au succes

En 2008, participante au concours de blogging  « Eba »de Mr Israël Yoroba ., Yehni parvient à la première place .Elle rafle donc deux(2) prix, celui des membres du Jury et le choix du public . Elle venait d’être élu  meilleure blogueuse de la Côte d’Ivoire. Enfin son talent venait d’être reconnu. Ce fut  le début d’une très grande et belle carrière. Son travail lui a valu  plusieurs  distinction  notamment la médaille de bronze aux jeux de la francophonie paris 2013.. De l’anonymat au Yali mandela followship en passant par le gouvernement,  Yehni  vit aujourd’hui de son art . On peut le dire parce que grâce à son blog, Yehni a une foultitude d’opportunités à sa portée, des voyages tous frais payés , des cadeaux , des formations et d’extraordinaires rencontres .  D’ailleurs , elle ne cesse de le dire :« aujourd’hui , je vis de mon blog » .

Un message fort

Elle venait ainsi de bouleverser la vie des différentes participantes du programme sheisthecode en ce 1er jour du bootcamp  de sélection. A travers son expérience, Yehni venait de donner une vrai leçon de vie à toutes celles qui voudraient se lancer dans le blogging  ou entreprendre. « Faites entendre vos voix partout avec le blog, soyez patientes » leur signifiant’ elle.  Aussi, n’a t’ elle pas manqué de les avertir sur les dangers de la cupidité dans le travail “ si tu blog parce que tu as faim, tu n’ira pas loin”

Yehni est aussi  la  présidente de « 225 nouvelles » , une agence  et maison d’édition  qui fait la promotion des oeuvres littéraires et auteurs Ivoiriens.

Rappelons que ce bootcamp est la dernière phase de sélection du programme de formation informatique Sheisthecode  piloté par l’ONG Akendewa.  Il est à sa 2ème promotion après une phase pilote.